La résistance à l’insuline est possiblement la cause première de la maladie coronarienne